Deprecated: Function get_magic_quotes_gpc() is deprecated in /srv/data/web/vhosts/linceul.fr/htdocs/wp-includes/load.php on line 651

Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /srv/data/web/vhosts/linceul.fr/htdocs/wp-includes/theme.php on line 2241
Les Sept Douleurs de la Bienheureuse Vierge Marie - 3V Linceul
Deprecated: Function get_magic_quotes_gpc() is deprecated in /srv/data/web/vhosts/linceul.fr/htdocs/wp-includes/formatting.php on line 2448

« Je suis la Voie, la Vérité, la Vie »

Retour aux vidéos & articles

15 septembre

Les Sept Douleurs de la Bienheureuse Vierge Marie

La très Sainte Vierge S’est plue à manifester au monde combien la dévotion à Ses douleurs infinies Lui était agréable et nous était salutaire. A plusieurs reprises, Elle est venue stimuler la foi et la piété des fidèles en apparaissant toute inondée de larmes, dans différents pays. Citons par exemple l’apparition de Notre-Dame de La Salette, en France, en 1846, la manifestation des larmes de la Vierge de Quito, en Equateur, celle de Notre-Dame des Sept-Douleurs de Campocavallo, à Osimo, en Italie, et en 1956, la touchante intervention de la Vierge de Syracuse, dans le port de Sicile, sur la côte est de l’Italie.

Du site https://livres-mystiques.com/

Marie se tenait debout au pied de la Croix où Jésus était suspendu, et comme l’avait prédit Siméon un glaive de douleur transperça son âme. Impuissante, « elle voit son doux enfant désolé dans les angoisses de la mort, et elle recueille son dernier soupir ›. La compassion que son cœur maternel ressent au pied de la croix, lui a mérité d’obtenir, sans passer par la mort, la palme du martyre.

Célébrée avec une grande solennité par les Servites au XVII° siècle, la fête des sept douleurs de la Sainte Vierge fut étendue par Pie VII à toute l’Église, en 1817, afin de rappeler les souffrances qu’elle venait de traverser dans la personne son chef d’abord exilé et captif, puis délivré grâce à la protection de la Vierge. Sa Sainteté Pie X a élevé en 1908 cette fête au rang des solennités de deuxième classe, et en 1912, il l’a fixée au 15 septembre où elle prend la place du jour octave de la Nativité. [ NDLR, lendemain de la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix].

Comme la première fête des Douleurs de Marie, au Temps de la Passion, nous montre la part qu’elle prit au sacrifice de Jésus, sachons voir dans la seconde, au Temps après la Pentecôte, toute la compassion que ressent la Mère du Sauveur envers l’Eglise, l’épouse de Jésus,  crucifiée à son tour, et dont la dévotion aux douleurs de Marie s’accroît dans les temps de calamités qu’elle traverse.

Du Missel Quotidien et Vespéral par Dom Gaspar Lefèbvre.

Méditation

Le Chapelet des Sept Douleurs de la Très Sainte Vierge Marie

Ce chapelet se dit en récitant sept septaines, composées chacune d’un Pater et de sept Ave, et en méditant les Sept Douleurs principales de la Très Sainte Vierge Marie.

Au début
« Ô mon Dieu, je Vous offre ce chapelet en l’honneur des Sept Douleurs principales de Marie, pour Votre plus grande gloire, pour ma conversion et la conversion ou l’adhésion parfaite de tous les hommes de la terre à Votre Fils bien-aimé, Jésus-Christ, notre Salut et notre unique Voie pour aller en Vous avec le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles ».
1 Pater, 3 Ave

Entre chaque septaine.
« Mère pleine de Miséricorde, gardez présentes à mon cœur les souffrances de Jésus dans Sa Passion ».

1ère Douleur : La Prophétie de Siméon.
La Très Sainte Vierge ayant présenté Son Fils unique au Temple, le saint vieillard Siméon Lui dit : « Cet Enfant sera en butte à la contradiction ; et Vous-même, un glaive transpercera Votre âme ». Par ces paroles, il Lui annonce la Passion et la Mort de Jésus-Christ Notre-Seigneur.
1 Pater, 7 Ave

2ème Douleur : La Fuite en Égypte.
La Très Sainte Vierge est obligée de fuir en Égypte pour soustraire l’Enfant-Jésus à la persécution du cruel Hérode, qui Le cherche pour Le mettre à mort.
1 Pater, 7 Ave

3ème Douleur : La Perte de l’Enfant-Jésus au Temple de Jérusalem.
La Très Sainte Vierge, au retour des fêtes de Pâques, ne trouve plus l’Enfant-Jésus, et pendant trois jours entiers Le cherche avec Saint Joseph dans la plus grande affliction.
1 Pater, 7 Ave

4ème Douleur : La Rencontre de Jésus avec Sa Mère.
La Très Sainte Vierge rencontre Jésus sur le chemin du Calvaire, et Le voit portant sur Ses épaules déchirées la lourde Croix à laquelle Il va être attaché pour notre Salut.
1 Pater, 7 Ave

5ème Douleur : Le Crucifiement de Jésus et mort de Jésus sur la Croix.
La Très Sainte Vierge voit Jésus cloué à la Croix, répandant Son Sang par toutes les Plaies dont Son Corps est couvert et mourant enfin après trois heures de cruels tourments.
1 Pater, 7 Ave

6ème Douleur : Jésus est descendu de la Croix et remis à Sa Mère.
La Très Sainte Vierge, après avoir vu le Cœur de Son divin Fils percé par la lance, reçoit Son Corps inanimé sur Ses genoux.
1 Pater, 7 Ave

7ème Douleur : Jésus est mis au tombeau.
La Très Sainte Vierge accompagne au tombeau le Corps très Saint de Son Fils, et voit la lourde pierre roulée à l’entrée du sépulcre.
1 Pater, 7 Ave

Du site http://www.prieres-catholiques.net/

Laisser un commentaire